Front de gauche : « D'abord l'humain »

Publié le par frontdegauche44-vignoble

candidats.jpg

Article Ouest France du 24 janvier 2012

 

 

Législative 2012

Pedro Maia et Patrick Dubreil sont candidats dans le Vignoble. Ils veulent « un changement nécessaire ».

Pedro Maïa a 33 ans. Il est salarié au Parti communiste, où il est également encarté, après avoir travaillé comme ouvrier viticole. Il habite à Gorges et s'est présenté sous les couleurs du PC aux dernières cantonales. Il est candidat titulaire aux législatives pour le Front de gauche, dans la circonscription du Vignoble.

Son suppléant, Patrick Dubreil, est médecin généraliste : salarié à l'hôpital de Vertou et libéral à Saint-Sébastien. Âgé de 46 ans, il vit à Vertou, dont il est originaire. Il a pris une carte dans un parti politique il y a un an, « pour la première fois de ma vie », à Gauche unitaire.

Tous deux, « révoltés par la politique qui nous est infligée par la droite », appellent un « changement nécessaire. On ne peut pas se résoudre à supporter cette société de haine, individualiste. Les inégalités s'aggravent. Dans notre pays, les droits de l'homme sont de plus en plus bafoués. On laisse les gens crever dans la misère. »

Tous deux veulent remettre « l'humain » au centre. Cela passe notamment par des propositions, comme « le Smic à 1 700 ? brut, davantage de logements sociaux, le droit de votes pour les étrangers, favoriser la création d'emplois... »

Pour Pedro Maïa et Patrick Dubreil, le constat est sans appel : « Le PIB (produit intérieur brut) n'a jamais été aussi élevé et on nous dit que les caisses sont vides ! »

Ils comptent, par leur résultat électoral, faire pression « pour faire avancer toute la gauche, ensemble, par des actions concrètes ».

Pour ce faire, ils entendent ouvrir largement le débat à la population, par le biais d'assemblées citoyennes. La prochaine aura lieu ce vendredi 27 janvier (à 20 h, salle de la tannerie au Loroux-Bottereau). Une autre est programmée le 1er février, à 20 h, espace Beautour, à Vertou.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article